Your Article has been successfully published.
Entrepreneurship Motivation 136 0 1

Ma première mission : le piège de la loi de PARETO

Ma première mission : le piège de la loi de PARETO

La loi de PARETO, permet d’identifier les 20% des défaillances qui mobilisent 80% de nos ressources. Mais faites attention aux critères d’évaluation.

En tant que consultant en maintenance industrielle, j’ai reçu une mission d’un directeur qui suit mes publications sur LinkedIn. Il est responsable d’une entreprise exerçant dans le secteur de l’agro-industriel, possédant plusieurs chaine de production au sein de son usine.

La mission était, celle de proposer des actions, dans le cadre de l’optimisation du plan de maintenance. En pièces jointes de l’invitation, les travaux d’analyse de PARETO sur les cadences d’apparition des modes de défaillances, les temps d’arrêt et bien d’autres de l'équipe maintenance.

Mon séjour

Arrivé sur le site de production, je constate qu'une machine de production est exploitée en service de quart avec un exploitant par quart. Celui-ci était chargé lors de son service, en observant le comportement de sa machine ; de noter sur la fiche d’exploitation contenant les modes de défaillances, lesquelles étaient apparues. Cette fiche avait été élaborée par le service maintenance dont je devais soutenir lors de ma mission.

L’exploitation de ces fiches servait à élaborer les différents graphes de PARETO sur différents critères. Mais les actions prises à la suite des graphes ne donnaient pas les résultats attendus. Ensembles nous devons déterminer quels étaient les causes.

En bon ingénieur, qui aime bien les calculs ; j’ai repris le travail de l’équipe maintenance et je suis arrivé presqu’à la même conclusion. La piste, erreur de calcul ou de procéder était mis de côté. Si le service maintenance n’avait pas fait d’erreurs de calcul, je me suis dit, je vais regarder du côté du service exploitation. L’immersion dans le service exploitation était l’étape suivante.

J’ai élu domicile dans l’usine. J’étais en activité avec les trois exploitants de trois quarts. Après trois jours, « EREKA » ; je tenais un bon bout ; « l’interprétation du mode de défaillance ».

Voici mes observations :

« Certains opérateurs se faisaient une idée différentes du même mode de défaillance. Et ceci avait pour conséquence de créer des trous dans le traitement statistique des données »

Mes observations :

« Dans l’application de la loi de PARETO, il faut privilégier les données purement quantitative qui ne sont pas sujet d’une interprétation lié à une personne.

Pour que la loi de PARETO, vous aide au mieux ; il faut mettre en place un système qui traque de façon quantitative la variable.

Par exemple éviter de chercher le niveau de vibration du moteur via l’interprétation humaine, on peut soit interpréter le niveau de vibration par un équipement ou si l’on n’a pas les moyens, de chercher une conséquence quantifiable du mode de défaillance. Dans le cas de la vibration d’un moteur, on peut réfléchir de la façon suivante : quand le moteur vibre, on observe que les vices du palier moteur se desserrent. Dans ce cas-là, on peut demander combien de fois, l'on a resserrer le les vices du palier moteur.

serrer une vice ne changera pas d'une personne à l'autre comme apprecier le niveau de vibration du moteur »

Conclusion

Après une orientation des paramètres mesurables de façon quantitative des différents modes de défaillance, nous avons observés après application de certaines actions; une amélioration sur le rendement de la chaine de production.

Remerciements 

Je ne pourrai finir le partage de cette expérience sans dire merci à l’équipe ; ils ont vraiment était très sympa avec moi,  cela a rendu le travail plus riche et une expérience inoubliable.

 

tchokomeni kouekam dominique ; consultant en maintenance industrielle 

whatsapp: +237 695473504

Published on 15.6.2020
Updated on 11.10.2020

Author

author_picture

TCHOKOMENI Dominique, ingénieur en maintenance industrielle, consultant junior en maintenance industrielle, entrepreneur dans le domaine de la domotique.

× You should join the community to follow members.

Share this Article on Social Media

1 Like

Liker

0 Comment

You are not logged in. Please sign in to leave a comment.

More Articles from Dominique TCHOKOMENI KOUEKAM